• Agnieszka F.

Les petites bêtes du Palais de la découverte

Mis à jour : mars 3

Depuis maintenant plusieurs années, la classe de Julie Wisniak a la chance d'aller au Palais de la découverte pour y apprivoiser plusieurs espèces d'insectes, cousins des phasmes élevés en classe.


Cette année la Classe de méduses a assisté à un conte sur une larve qui cherchait ses parents. Les enfants on pu u voir des cloportes, des phasmes, des sauterelles feuilles et des cétoines.



Leurs aînés, élèves de la classe des coquelicots avaient raconté à Louis un parent d'élève ce qu'ils avaient appris sur les phasmes. Avec un petit décalage d'un an voilà ce que notre Papa reporter avait eu comme réponses à ses questions.


Croyez moi, ils sont capables d'en coller plus d'un...


Notre journal a envoyé un grand reporter dans la classe des Coquelicots. Huit

élèves de grande section nous ont parlé des phasmes élevés dans cette classe

d’élites de Julie Wisniak. Interview reconstituée.


- "Bonjour, je suis content de vous rencontrer afin que vous nous parliez des fasmes.

Agathe : Ça ne s’écrit pas F-A-S-M-E mais P-H-A-S-M-E. Comme dans le prénom de ma petite sœur Sophie!


- On dit un ou une phasme ?

Alfred : On dit UN phasme, et comme c’est un animal, on ne dit pas garçon et fille, mais mâle et femelle. Et donc alors c’est UN phasme pour les mâles et pour les femelles aussi. Et les femelles peuvent faire des bébés toutes seules sans mâle.

Thaddé et Agathe : ou avec un mâle si elles veulent ! (1)


-Alors, qu’est-ce que c’est précisément, cet animal ?

Louis : C’est un insecte.

Alfred : Un insecte, c’est un animal…

Mathilde : … très petit…

Alfred : qui a une tête, un thorax et un abdomen.


- C’est tout ?

Louis : Ben non, voyons ! Il a aussi deux antennes, six pattes et deux ailes.

Thaddé : Et deux mandibules pour manger.

Gaspard : Les mandibules sont des crochets. (2)

Cassandre : Et les petits n’ont pas d’ailes.

Thaddé : Oui, mais en fait, c’est super simple : un phasme, c’est un truc droit avec trois pattes de chaque côté et de tous petits yeux. Et tout noir sauf le sang qui est jaune.

Gaspard : Et pas de poils !


- Un truc droit ? ça n’a pas l’air d’un animal, ça…

Mathilde : Si si ! c’est un animal qui ne fait pas de bruit, et ça ne chante pas comme les gros oiseaux.

Agathe : Mais ça danse ! (rires)

Louis : Ça mesure au moins un mètre… ou 10 centimètres.

Thaddé : Oui 10 centimètres. De là à là (il montre un écart de 10 cm sur la toise

accrochée au mur)

Tous : oui, c’est ça la taille d’un phasme !

Alfred : D’un phasme adulte. Et ça vit 7 à 12 ans… (silence) ou 7 à 12 mois… (silence).

Oui, c’est sûr, c’est 7 à 12 mois !


- Alors, cet animal, où vit-il ?

Mathilde : Dans la serre, là (elle montre le vivarium).

Gaspard : Mais il y en a aussi beaucoup à Madagascar.

Agathe : Madagascar, c’est une très grande île en Afrique.

Thaddé : Les phasmes ne vivent pas tous dans des pays chauds.

Alfred : Ils vivent dans des buissons, et en groupe.

Thaddé : Sauf quand ils sont tristes, alors ils sont seuls.

Louis : Et quand ils ont peur, ils font le mort. Ça veut dire qu’ils ne bougent plus.


- Parlons alimentation maintenant, que mange, que boit le phasme ? Qui sont ses proies ?

Thaddé : Les phasmes mangent les feuilles de ronces. Ils sont très gourmands. Ils boivent de l’eau et ils aiment bien les jus de fruits. (3)

Alfred : Ils sont gourmands parce qu’ils aiment aussi les feuilles de noisetier.

Louis : Je ne crois pas qu’ils mangent d’autres animaux.

Alfred : Louis a raison, les phasmes ne mangent pas d’autres animaux ! Mais d’autres animaux aiment bien manger les phasmes. Des oiseaux…

Louis : Les mantes religieuses…

Thaddé : Je crois que les serpents aussi aiment bien dévorer des phasmes.

Agathe : Les pauvres…

Louis : En même temps, je trouve que quand ils déploient leurs ailes, ils ressemblent à des dragons !


- Et pour finir, qui peut me dire pourquoi Julie élève-t-elle des phasmes, qui

ressemblent à des dragons, dans une classe de grande section ?

Thaddé : Parce que si elle avait choisi des souris, Naÿla n’aurait pas été très contente !


Précisions de la maîtresse :

(1) En effet, les phasmes se reproduisent seuls, c'est la parthénogenèse. Il n'y a que des femelles dans l’espèce de phasme présente dans la classe des Coquelicots. Mais il existe d'autres espèces de phasmes qui ont une reproduction mâle / femelle.

(2) Les mandibules ne sont pas exactement des crochets mais ressemblent plutôt à une paire de ciseaux.

(3) Le phasme n’est pas si gourmand. Il ne boit pas de jus de fruits. Thaddé avait rectifié cela de lui- même après l’interview.





  apeldusacrecoeur@gmail.com   /  36-38 rue Dautancourt 75017 Paris

© 2013-2020 APEL du sacré Coeur. Fait avec beaucoup de coeur par ADC avec Wix.com