• Agnieszka F.

A la découverte de la classe Arc-en-ciel


L'école a ouvert une classe appelée classe "'arc-en-ciel" certainement car l'arc qui se dessine dans le ciel est composé de sept couleurs différentes. Chacune de ces couleurs est vibrante et belle, et chacune est différente de la suivante. Cela transmet un beau message d’inclusion et de cohésion. Cela démontre à quel point la diversité peut être belle. 

Sylvie Groman enseignante de la classe Arc-en-ciel nous en dit plus sur cette classe qui contribue à l'intégration des enfants porteurs de handicap au sein de notre école.

Et tous nos remerciements à Denis Allard pour ces jolies photos !



Tous uniques, ensemble


Pourriez-vous vous présenter ?

Je suis enseignante au Sacré Coeur depuis neuf ans maintenant. Avant cela j'étais enseignante dans l'école éponyme du 18ème. J'ai enseigné de la Grande Section au CM2. J'ai un lien fort avec notre école depuis près de 20 années car mes deux filles ont fait toute leur scolarité ici et elles ont encore une attache affective avec le Sacré Coeur et les enseignantes qui les ont accompagnées.

A la base j'ai une formation de psychologue de l'éducation aux Etats Unis, renforcée par un DEA à René Descartes. Mon expérience à l'étranger m'a permise de découvrir des approches différentes et, même si le système scolaire est loin d'être parfait outre atlantique, je me suis imprégnée de ce qui me semblait adaptable dans ma pratique en France. Après cinq années chez un éditeur de tests psychométriques à Paris dans l'adaptation de tests américains et un congé parental de 3 années, j'ai préparé le concours de professeur des écoles qui m'a menée ici.

J'ai très régulièrement accueilli un enfant porteur de handicap dans ma classe mais j'ai toujours été convaincue que cet accueil avait des limites pour certains enfants. Quand la classe Ulis a été créée il y a un an, le principe m'a tout de suite attiré car l'Ulis offre la flexibilité et les moyens d'accueillir chacun dans les meilleures conditions possibles.





Qu'est-ce qu'une Ulis ?

Une Ulis est une Unité Locale Insertion Scolaire. C'est un dispositif qui permet d'accueillir des enfants porteurs de handicap et de les intégrer dans l'école. En lien avec l'équipe éducative, je propose une pédagogie personnalisée qui répond aux besoins particuliers de l'enfant et assure une intégration évolutive dans sa classe de référence en fonction de ses possibilités et de ses progrès. Par exemple, Jean travaille les mathématiques et la lecture avec moi (dans la classe arc-en-ciel) mais il est aussi élève de CE1 jaune où il rejoint ses camarades pour les cours d'anglais et les cours de sports (entre autres). A l'inverse, j'accueille la classe de CE1 jaune en demi-groupe dans la classe arc-en-ciel pour faire des projets en arts plastiques en lien avec l'écrit et l'oral - projets qui sont menés ensemble.

Cette création de poste représente une action durable qui reflète un véritable engagement de l’Etat, de l’Enseignement Catholique parisien, du groupe scolaire et de l’équipe éducative dans son ensemble. C’est notre participation concrète à la construction d’une société solidaire et inclusive, respectueuse des différences.

Il est important de savoir que jusqu’en 2005, les enfants porteurs de handicaps devaient s’adapter à l’école. Depuis la loi du 11 février 2005, c’est à l’école et ses acteurs de s’adapter aux besoins de l’enfant dans la mesure du possible afin de l’accueillir au mieux en "[assurant], à l'élève handicapé, le plus souvent possible, une scolarisation en milieu ordinaire". Ce dispositif Ulis nous donne les moyens de construire une école inclusive.


Un dispositif pour qui ?

Nous sommes prêts à accueillir des enfants de 6 à 11 ans manifestant des troubles des fonctions cognitives (TFC) ; par exemple : aphasie, troubles "dys" (dysphasie, dysorthographie, dyslexie, dyscalculie...), troubles du spectre de l'autisme...

Chaque enfant a un projet d’inclusion en classe ordinaire selon ses possibilités. Le travail se fait en lien avec les parents et un Sessad le cas échéant.

Aujourd'hui nous sommes en phase de recrutement et cherchons à accueillir plus d'élèves (deux à trois pour cette année).



Quelle approche proposez-vous ?

L'accompagnement a pour but essentiel l'efficacité des enseignements et l'accès à l'autonomie pour l'enfant.

C'est avant tout une approche personnalisée. Après une période d'observation active, j'établis les compétences qui seront abordées pour chaque élève. Les objectifs seront ajustés en fonction de l’évolution individuelle. Je procèderai alors à des adaptations pédagogiques spécifiques afin de mettre en œuvre le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) de l'enfant.

C'est aussi une approche qui favorise le développement de l’autonomie par son organisation matérielle et pédagogique.

La salle Arc en Ciel a été pensée et organisée afin d'offrir un cadre stimulant et sécurisant à la fois. De plus, elle offre une liberté de mouvement qui favorise l'autonomie et permet à l'enfant de s'installer dans la classe de la manière qui lui convient le mieux selon son activité et selon son humeur.

La salle Arc-en-ciel est équipée de matériel d'apprentissage Montessori pour un large panel de compétences (mathématiques, lecture, écriture, ...). Cette approche permet aux enfants de découvrir de façon sensorielle les concepts de base (Maria Montessori parle d'"abstraction matérialisée").

De plus, je propose des projets qui plongent l'enfant dans des situations concrètes et motivantes : aller acheter ensemble les ingrédients pour le gâteau que l'on va faire ensemble, par exemple. On peut aborder ainsi à différents niveaux la lecture de recette, les notions de monnaie, de masse, de sciences en découvrant le rôle de la levure et l'éducation citoyenne par le biais du partage... mais aussi le langage et la production d'écrit pour raconter ce que l'on a fait ou la lecture d'albums en lien avec le projet. Ces projets ne se font pas de manière isolée et s'intègrent dans la vie de l'école. C'est une dimension importante pour apprendre à vivre ensemble et apprendre à s'apprécier avec nos différences.

Les arts ont aussi une place importante dans ma façon de travailler. Ils développent la créativité et offre un moyen de s'exprimer. Ils sont vecteurs d'échanges langagiers et touchent la question de l'émotion. J'ai toujours été touchée par la réaction des enfants qui, en apprenant à admirer et faire admirer leurs œuvres, acquièrent avec le temps un véritable sentiment de fierté qui permet d'acquérir une meilleure estime de soi.




En résumé, le dispositif Ulis de la classe arc- en-ciel répond aux besoins spécifiques d'enfants porteurs de handicap tout en permettant une intégration en classe ordinaire. C'est en découvrant les valeurs humaines qui sont en chacun de nous que nous nous enrichissons.